ELLE NE M’APPARTIENT PAS

فريق التحرير

 

DANS UN CAFE. SUR UNE  CHAISE

ELLE EST PASSEE DEVANT MOI

COMME UNE GRAPPE DE FRAISE

ESTIME DE GRAND ALOI 

MON PETIT CŒUR EST FREMIS

IL VEUT SUIVRE SON AIR

MAIS MON CERVEAU EST ABIME

CAR CE PASSAGE N’EST PAS CLAIRE 

JE DECIDE DE SUIVRE SON ZEPHYR

POUR METTRE FIN A MA HESITATION

JE DECIDE D’ENTENDRE A SA LYRE

POUR ARRETER TOUTE MA VACILLATION 

QUAND JE M’ARRETE A LA POURSUIVRE

J’AI REGARDE MILLE YEUX

QUI  LA VOIENT COMME UN IVRE

COMME ILS VOIENT SES DIEUX 

OH  §   MON CŒUR. TU M’AS DECU

TOUT CLOU A SON MARTEAU

ET MON CLOU DEJA M’A RECU

ET M’A COLLE DANS SA PEAU.

 

                      TAOUNATE LE 10.11.2004

                       Le poète Tajeddine Mustapha.